La ferme bio de Sainte-Marthe menacée

La ferme de l’agriculteur bio Philippe Desbrosses est saisie et mise en vente par un conglomérat agro-industriel.

La Ferme de Sainte-Marthe, en Sologne, est une exploitation familiale spécialisée dans les productions maraîchères. Elle est restée la seule en activité sur l’ensemble des 18 exploitations voisines qui ont toutes disparu ces trente dernières années dans ce périmètre. Elle est menacée d’anéantissement.

La Ferme de Sainte-Marthe est aujourd’hui un centre pilote européen en agriculture biologique. C’est aussi un conservatoire des espèces potagères et fruitières anciennes. Philippe Desbrosses y organise tous les ans les célèbres Entretiens de Millancay.

La Ferme de Sainte-Marthe est saisie et mise en vente par le conglomérat agro-industriel LIGEA-AGRALYS, suite à un artefact juridique concernant un programme européen inachevé.

Philippe Desbrosses compte sur le soutien de tous ceux qui exigent le respect de notre environnement, de notre alimentation et de notre santé, pour faire obstacle au hold-up des multinationales de l’agro-alimentaire sur sa ferme.

Cet agriculteur bio est docteur en environnement. Il a participé au développement de l’agriculture biologique en France en créant, avec ses amis, le logo AB. Il est également expert auprès du Ministère de l’Agriculture depuis 1983, auprès de la C.E.E. et du Parlement Européen depuis 1985.

Philippe Desbrosses nous invite ce lundi 2 Février à la Ferme de Sainte-Marthe à Millançay, Loir-et-Cher. Nous avons rendez-vous à midi pour pique-niquer sur place.

Le but est d’éviter que la plus importante coopérative agricole de France anéantisse son entreprise, pionnière depuis plus de 30 ans en Agriculture Biologique, et détruise les emplois des 24 salariés qui y travaillent, tout en ruinant sa famille.

Comments closed